Tous les ans, c'est la même galère pour moi. Dès que je veux manger un peu de boudin blanc, j'entre dans un état de frustration intense. J'aime ça mais c'est comme pour le saucisson, le chorizo et autres petites choses que je goûterai volontiers mais ce n'est pas pour moi. Si vous prenez la peine de lire les étiquettes, il y a trèèèèèèèèès souvent un peu de protéines de lait par ci, un peu de lactose par là et j'en passe et de meilleures. J'imagine que tous ces messieurs  industriels ont leurs raisons "légitimes" pour tous ces ajouts, bien que cela me laisse un peu septique. 

Cette année donc, j'avais deux options que s'offraient à moi. Soit je privais mes gourmands de boudin blanc, soit je me sacrifiais. Connaissant mon pouvoir d'abnégation je décidais donc  de mettre tout le monde au régime et de n'en prendre pour personne de penser à mes gourmands, quand au détour d'une errance netistique, me voici à taper sur mon clavier" boudin blanc maison". Je tombe sur une recette d'un grand chef une chouille trop longue et trop compliquée pour moi qui traverse une crise de  flemingite culinaire aiguë due au peu d'heures que je passe chez moi depuis quelques semaines. Et comme j'aime privilégier les copinautes, je me rappelle que la  Nonna a publié une recette que je m'étais promise de tester. Ce fut donc chose faite pour le réveillon cette fois-ci.

boudin blanc maison 0

Boudin blanc maison aux cèpes

 

500g de blancs de poulet fermier

2 échalotes ciselées 

1 petit blanc de poireau 

1 c à soupe bombée de crème fraîche épaisse  crème d'épeautre

2 ou 3 c à soupe de porto selon votre goût 

2 blancs d'oeufs 

3 c à soupe d'huile de truffe    huile d'olive

3 cà soupe rase de Maïzena 

1 râpée de muscade  

Sel - poivre du moulin - piment d'Espelette

Beurre  huile d'olive

Lait d'épeautre

une belle poignée de cèpes re-hydratés

 

A feu moyen faire revenir les échalotes émincées et le blanc de poireau sans coloration.

Cuire séparément  les morilles cèpes dans un peu de beurre et d'huile mousseuse puis les couper en petits morceaux ( attention les morilles crues sont toxiques ).En garder 3/4 entières pour le décor .

 Dans les échalotes et le blanc de poireau ajouter le poulet coupé en dés faire cuire 5 minutes en remuant régulièrement .

Ajouter la crème et le porto la poudre de cèpes ou les morilles  cèpes

Laisser tièdir puis mettre dans le bol du blender avec les blancs d'oeufs  pour obtenir  un appareil lisse et fin .

J'ai mis une partie des morilles dans le blender le reste en petits morceaux lorsque j'ai roulé les boudins .

Saler poivrer ajouter la muscade et l'huile de truffe . Piment d'espelette

Ajouter la Maïzena remuer encore .

Comme c'était un peu  compact à mon goût,  j'ai "allongé" avec un peu de lait d'épeautre.

Repartir l'appareil en 4 fois  sur du papier film en forme de boudin bien  fermer les extrémités doubler le papier film une deuxième fois recommencer pour les trois autres .Porter de l'eau à ébullition baisser le feu faire pocher 15 min .

Laisser refroidir avant d'enlever les films .

Faire dorer doucement  les boudins dans une poêle dans un peu de beurre huile +margarine sans lactose.

boudin blanc maison 1

 

Ici accompagne d'une crème de chou-fleur à l'amande

Résultat: Nouvelle frustration. Tout le monde a aimé et j'ai dû partager.

Autant vous dire que le boudin des magasins, c'est fini pour nous!!! Bien évidemment, ce n'est pas aussi blanc, aussi lisse , aussi parfait côté calibre mais qu'est-ce que c'est bon! Et j'ai même réussi à faire manger des cèpes  à mes lutins qui sont équipés d'un nez détecteur  de champignons "mais tu sais que je n'aime pas çaaaaaaaaaa!"

Un seul regret, ne pas avoir testé avant.

Merci la Nonna 

boudin blanc maison

 

Et pour finir, voici mon magret au garam masala qui a séché 4 semaines dans mon frigo

magret canard seché