- "Tu ne vas pas te mettre à cuisiner maintenant. On part dans moins d'une heure.

- Je n'ai pas vraiment le choix ( enfin si, on a toujours le choix mais on se donne rarement le droit d'en profiter), apparemment ils comptaient sur un gâteau maison.

- C'est ce qu'il t'a dit?

- J'ai ressenti la grosse déception dans la voix quand il a dit qu'ils n'avaient pas prévu de gâteau sans produits laitiers.

- Et tu vas faire quoi en si peu de temps?

- Je pensais revisiter ma reine de sabba. Apporte-moi un moule s'il te plaît..... Tu n'avais pas plus grand? Réflexion quelque peu cynique devant le moule deux fois plus grand que nécessaire.

Plutôt que passer encore du temps à chercher un autre moule plus petit, j'ai préféré adapter les quantités au moule.

DSCN0246 (2)

400 ge chocolat noir

200 g  de sucre ( 100 g muscovado et 100 g sucre de coco)

200 g de margarine sans lactose

8 oeufs

3 cuillères à soupe de farine d'épeautre

3 cuillères à soupe de poudre d'amandes

le zeste de 2 citrons bergamote

 

Faites préchauffer votre four à 200°C.

Mettez le beurre et la margarine dans un saladier que vous déposerez sur une casserole d'eau. Faites fondre au bain-marie.

Séparez les blancs des jaunes d'oeufs.

Dans un  saladier, battez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse - si, si cela change de couleur et devient plus clair.

Ajoutez le chocolat fondu, la farine et la poudre d'amandes.

Battez les blancs en neige, incorporez-les au mélange délicatement.

Ajoutez enfin les zestes de citron. 

Versez dans le moule et mettez à cuire à 200°C pendant 35 mn au moins.

Je ne vous avais pas dit que ce gâteau était trèèèèès généreux, surtout pour nos hanches...

Je n'ai pas utilisé mon grand four habituel. Le petit chauffe moins vite et est moins puissant. Quand mon mari a voulu démouler le gâteau, il s'es rendu compte qu'iln'était suffisamment cuit. Plus le temps donc nous l'avons emmené dans son moule  (en silicone) et réchauffé 5 mn dans un autre mini four. Merci les petites cuisine!

DSCN0245 (2)

Le résultat : un gâteau pour tous les goûts. Du croustillant à l'extérieur, suivi d'une belle couche moelleuse. Vient enfin, le fondant que j'aime tant et le coulant tant attendu de certains gourmands. Le tout sur fond de chocolat noir et de sa petite note acidulée et pepsie du citron bergamaote.

Ce n'est pas flagrant sur les photos mais je n'ai pu en prendre que quelques morceaux par ci, par là à la va vite.