Il y a sur cette planète de gentils illuminés, allumés, doux dingues, peut importe le nom qu'on leur  donne. Et ce,  pour notre plus grand bonheur. Des personnes qui n'hésitent pas à tester les choses les plus incongrues, faire des mélanges auxquels nous n'aurions même pas pensé. je parle bien sûr dans le domaine de la cuisine. Mais ailleurs aussi.

La nature humaine est ainsi faite qu'il y existe  plusieurs catégories de personnes.

Il y a les Professeurs Tournesol qui ont ce qu'il faut de folie pour oser sortir des sentiers battus et  innover.

Puis les courageaux voire téméraires, ceux qui se disent : "Ho, c'est sympa. Et si je testais?"

Viennent ensuite  les prudents qui préfèrent attendre qu'un plus grand nombre ait acquiescé pour s'aventurer. on ne sait jamais....

Et enfin les  esprits serrés  qui n'iront jamais voir plus loin que le bout de leur nez pensant qu' eux seul ont la bonne formule et la sciences infuse. Je ne vise personne mais j'en connais quelques uns.

Dans quelle catégorie je me situe? Cela dépend des circonstances. Il m'arrive d'être une Géo Trouvetou mais j'avoue que je suis la plus souvent la téméraire qui ose tester. Surtout quand il s'agit de cuisine. 

La recette que je vais vous proposer, j'en ai déjà testé une première version.

Mais j'ai eu la mauvaise idée de mettre un chocolat St Domingue 70% que les papilles de mon mari ont trouvé trop fort. Je vais donc me contenter de le savourer pistole par pistole. Bon d'accord piognée par poignée!!!! ( Dame Conscience est de retour!)

La texture n'était pas très aérienne mais je pense que mon robot était en cause. J'ai eu une belle mousse au début mais qui s'est effondrée à l'arrêt du robot. Comme un soufflé. A moins que la qualité du produit n'y soit aussi pour quelque chose. Je me demande quand il sera possible de trouver des conserves simples sans ingrédients qui n'ont rien à faire dans la boîte. Une conserve nature salée, il me semble que c'est le produit avec juste de l'eau,  du sel, éventuellement un aromate. A moins que je me trompe. Rassurez-moi. vous avez déjà eu ce genre de mésaventure?

Je pensais donc faire un nouvel essai avec un produit en bocal (de verre), bio et sans ajout quelconque.

Et puis voilà qu'une magicienne est passée par là et d'un coup de spatule magique, elle nous en fait a fait une mousse absolument incroyable. Cette magicienne c'est  Marie Chioca  (oui, encore elle!) et sa version est juste renversante. Parole de Mr kali qui a été plus que bluffé.

Comme j'avais tous les produits à la maison, que pensez-vous que j'ai fait?

Et cette fois, j'ai pris mon batteur électrique en attendant d'avoir le Kitchenaid.... un jour....

Qu'a-t-elle de si étonnant cette mousse ? Un ingrédient que je n'aurais jamais vu dans une recette sucrée et encore moins dans une mousse.

Mais comme elle est en train de faire le tour de la blogo, je pense que vous avez deviné qu'il s'agit de la mousse au chocolat au  jus de pois chiches. Si, si et c'est bluffant.

En allant chez Linda (chez qui j'ai eu première version)  vous aurez tous les liens pour toutes les explications.

  

009-002

 

Je fais un copier coller des recettes de Marie car je viens d'apprendre que j'ai d'autres recettes à préparer et à publier pour dimanche, les valises à faire et un brin de ménage sans compter les courses et quelques révisions. Je me demande si la journée va être assez longue.

Ingrédients pour 6 à 8 petits pots de mousse
Préparation : 15 min
Cuisson : quelques minutes
Repos au frais : une nuit
 
Pour la mousse au chocolat végétale
12 cl de jus de pois chiches (ne le cherchez pas au rayon jus de fruits ! Il s'agit du jus que vous récupérerez après avoir égoutté une boîte de pois chiches....) Un bocal acheté en magasin bio
40g de sucre de coco
200g de chocolat noir pâtissier
20cl de crème de coco liquide
35g d'huile de coco vierge
1 c. à soupe d'extrait de vanille liquide, je ne n'en 'ai pas mis car je n'en avais plus.
 
Pour la sauce façon « caramel beurre salé » : Je l'ai appelé la sauce cocoramel
75g de sucre de coco
2 c. à soupe d’eau
1 gousse de vanille
6 cl de crème de coco liquide
35g d’huile de coco vierge
1 bonne pincée de fleur de sel

 le cocoramel :

Mettre le sucre de coco, la fleur de sel, la gousse de vanille fendue en deux et les 2 cuillerées d’eau dans une petite casserole. Mélanger et faire chauffer à feu doux, sans cesser de mélanger au fouet. Dès que le mélanger commence à mousser, compter très exactement 1 minute pile de cuisson, sans jamais cesser de mélanger au fouet, puis ajouter d’un coup la crème de coco liquide, l’huile de coco, et bien fouetter. Dès que le mélange revient à ébullition, éteindre le feu et laisser légèrement tiédir à température ambiante avec la gousse de vanille pour qu’elle puisse bien infuser.

La mousse au chocolat

Pendant ce temps, faire fondre à feu très doux  le chocolat coupé en petits morceaux avec la crème de coco liquide, l’huile de coco et l’extrait de vanille. Attention que le fond n’attache pas !  J'ai fait cette opération au bain-marie. Laisser le chocolat finir de fondre tout doucement, hors du feu.

Fouetter le jus de pois-chiches avec une cuillerée à soupe de sucre de coco. Augmenter si possible la vitesse des fouets, en ajoutant le sucre en 3 fois. Au bout de quelques minutes, le mélange devient aussi mousseux, brillant et serré que des œufs en neige ! Avec une spatule souple, incorporer le chocolat fondu aux jus de pois chiches "en neige".

002-001  La mousse de jus de pois chiches

Remplir les petits pots en alternant mousse et chocolat et très fins filets de caramel. Si les deux préparations ne sont plus chaudes mais quasiment à température ambiante, le caramel aura moins tendance à couler au fond.

006-001  Les mousses avant passage au frais

Mettez au frais une nuit ou faites-la le matin pour le soir.

040

Le résultat est une mousse  onctueuse, aérienne  comme un nuage et aussi légère qu'une plume. C'est  Mr Kali qui l'a dit et il en  a goûté des mousses. Le goût de coco est subtile mais pas trop présent. On sait qu'il y en a mais il ne domine pas. A notre goût.

Après dégustation, il y a quand même un petit bémol mais tout tout  petit. Comme j'ai pris un chocolat moins dosé en cacao que la 1ère fois,  j'ai trouvé la mousse un poil trop sucrée. Mais c'est mon goût  perso ( ma tolérance au sucré a sérieusement diminué depuis quelques années au grand dam de certains) et je vous encourage à suivre la recette de Marie.

Sinon et je ne dis pas ça parce-que je suis  fan de Marie  je crois que c'est la meilleure mousse au chocolat que j'ai  jamais mangé (avec un peu de sucre en moins ou un chocolat plus corsé).

Demain, une petite surprise faite avec ces petites choses ;)